À propos de nous

SPA D’AZEREIX

Chaque année, quelques 800 animaux sont accueillis dans notre SPA dont les trois quarts sont des animaux errants. Une toute petite minorité est récupérée : 22% en moyenne et beaucoup moins pour les chats. Nous essayons de leur trouver un nouveau foyer, mais il reste en permanence au chenil environ 90 chiens et 50 chats.

HISTORIQUE

Juillet 1991 : création de la SPA 65 d’Azereix
22 Juillet 1991 : dépôt des statuts à la Préfecture des Hautes-Pyrénées
Juillet 1992 : ouverture effective d’un chenil pour 50 chiens plus les chats

31 janvier 1994 : autorisation d’exploiter une installation classée pour 200 chiens sevrés plus les chats, délivrée par la Préfecture des Hautes-Pyrénées

24 mars 1995 : fermeture de l’ancien chenil de Tarbes, par Arrêté Préfectoral
01 avril 1995 : ouverture de la fourrière départementale à la SPA 65 d’Azereix
14 février 2002 : achat du terrain et du hangar par l’association
FONCTIONNEMENT
En tant que SPA, c’est à dire un refuge où les animaux sont abandonnés
en tant que fourrière où les animaux trouvés errants sont recueillis sur demande des communes qui conventionnent avec notre fourrière ou des autorités (Police, gendarmerie, DSV, …) Cela veut dire que dans le cas des animaux errants, passé le délai légal de détention en fourrière, ils sont recueillis en refuge, vaccinés identifiés stérilisé pour les proposer à l’adoption.
Nous ne sommes pas obligés d’euthanasier les chiens ou les chats : passé le délai légal nous leur donnons une autre chance d’exister et d’être heureux.
Les communes doivent TOUTES disposer d’un système de fourrière: c’est une obligation – Code rural.
La SPA ne perçoit pas d’aide de l’état. Ses revenus financiers viennent :
– Des conventions fourrières : une soixantaine de communes du département ont signé un convention dont les villes de Lourdes, Argelès Gazost, Juillan, Maubourguet, … Une centaine de communes acceptent de rémunérer le service rendu sur justificatif
– Les dons et cotisations des membres bienfaiteurs, les recettes des adoptions et abandons